Contes
Moyen-Orient

Nasr Eddin – La parole de l’âne

level 3
Difficulté ***

Résumé: Un voisin vient voir Nasr Eddin pour lui emprunter son âne. Nasr Eddin répond que l’âne n’est pas là mais l’âne se met à braire depuis la maison.

La Parole de l’Âne

Un voisin vient voir Nasr Eddin :

— Nasr Eddin, veux-tu me prêter ton âne ? Je dois porter mon grain chez le meunier

— Pas de chance ! Je viens de le prêter à quelqu’un d’autre.

C’est alors que l’âne de Nasr Eddin se met à braire derrière la porte de l’étable.

— Hé ! Nasr Eddin, je n’ai pas d’oreilles aussi grandes que lui mais ce que mais ce que j’ai entendu, je l’ai entendu. Tu m’as menti !

Nasr Eddin devient rouge de colère :

— Hors de ma vue, gredin ! Si tu crois plus la parole de mon âne que la mienne, nous n’avons rien à faire ensemble !

D’après Les plaisanteries de Nasr-Eddin Hodja, traduites du turc par J. A. Decourdemanche, Paris, Leroux, 1876